SHARE

  ANTICOSTI
To translate this site quickly use GOOGLE
SHARELes photos et graphiques sont protégées par le droit d'auteur


Fossiles & Géologie

Protéger l'Île d'Anticosti / Protect Anticosti Island

 


 

Accueil

Beauté à protéger

Aires protégées

Cartorama

Paysages

Faune & Flore

Fossiles

Pétrole & Gaz

Oyez Citoyens

Actualités

Événements

 

Boutique photos

Géologie

OPÉRATION ANTICOSTI – ALERTE – 450 millions d’années d’Histoire

Environ 450 millions d’années d’histoire sont inscrites dans la géologie d’Anticosti. Ce site fossilifère unique au Canada est reconnu mondialement pour être l’un des plus riches en fossiles du Paléozoïque de la période Silurien, c’est-à-dire s’étendant entre 443 à 416 millions d’années. C’est à cette période que la plupart des organismes terrestres sont apparus sur Terre. Le Silurien a connu une extinction massive lors de laquelle environ 60 % des espèces marines ont disparu. La vie y était abondante et il semble que les couches géologiques siluriennes contiennent du pétrole et du gaz.

Plus de 600 espèces de fossiles ont été répertoriées sur l’île d’Anticosti. Comment se fait-il que ce site ne fasse pas partie du patrimoine mondial?

Pour ne nommer que quelques espèces : Brachiopodes - Bryozoaires - Céphalopodes - Coraux - Crinoïdes (lys de mer) - Cystoïdes - Éponges – Gastropodes - Trilobites

 

Pas surprenant qu'on y trouve des hydrocarbures !

La région révèle aussi des formations géologiques rares et offre à ses visiteurs des paysages grandioses, composés de grottes comme la grotte des Trois Plaines qui fait plus de 400 m et comporte une des plus belles concrétions calcaires au Québec, des récifs et de canyons majestueux, comme ceux de la chute Vauréal et du Site Observation.

Aux nombreux cours d'eau qui sillonnent l’île, s’ajoutent les phénomènes karstiques tel que l'enfouissement de ruisseaux ou rivières jouant à cache-cache dans les entrailles du sol fracturé, les dolines (affaissement du sol de forme circulaire) et les lacs à niveau variable (le Lac Mystérieux), phénomèmes intriguant qui font d’Anticosti un lieu unique en Amérique.

 

 


Photo : Marie-Hélène Parant

 
 
     
 
Ci-dessus: boue de brachiopodes, coraux solitaires, céphalopode.
Photo : Marie-Hélène Parant
 


Ci-dessus: Éponges fossilisées, La Loutre
Photo : Marie-Hélène Parant

SHARE